Le bokeh à la portée de tous!

Publié le par Emilie Filrouge

Canon EOS 600D, 50mm, f/2.5, ISO 200, 1/400s

Canon EOS 600D, 50mm, f/2.5, ISO 200, 1/400s

Bonjour tout le monde.

Bon, je suppose que si vous lisez mon blog assidûment (cela ne fait aucun doute, si? Non? Eh ben en tout cas, vous devriez.), vous n'êtes pas sans savoir que j'aime le bokeh qui brille.Voilà. Chacun ses travers, hein.
Bref, j'ai vu un tuto en anglais une fois dont je ne retrouve plus le lien, mais qui m'a donné bien envie d'essayer un nouveau truc. Le principe?

Comme tu me connais bien maintenant, lecteur, et que je t'ai offert tes places pour le salon de la photo et plein d'astuces sympa, eh bien, on va se tutoyer.

Donc.

Tu prends du papier alu (normalement t'en as chez toi), et une plaque de verre (propre, c'est mieux. Si tu cherches bien, t'en as aussi chez toi. Au pire, tu décroches un cadre du mur, tu prends le verre, et tu le remettras quand t'auras fini.)

Tu prends aussi du tissu noir uni, ou tu cherches une surface noire unie où poser le verre.
Pose-moi cette vitre, je te dis. Allez.

Voilà.
Maintenant, tu prends un bon gros morceau de papier alu et tu te fais plaisir, tu le froisses, tu le roules en boule, autant que possible tout en gardant à l'esprit qu'il va ensuite falloir redéplier le tout en essayant de faire garder son intégrité à ladite feuille, donc doucement, en tentant de ne pas déchirer la chose.

Une fois que tu as fait ceci, c'est simple. Ta vitre est posée sur sa surface sombre (sombre/noire, pour éviter que le reflet soit parasité par les couleurs de ce qu'il y a en-dessous. Ceci dit, tu peux toujours faire quelques tests!), et tu vas disposer la feuille d'alu de façon à ce qu'elle forme une sorte d'arrière-plan (verticalement, donc) derrière la plaque de verre où tu poseras ton sujet (ah, oui, zut, j'ai oublié que tu avais besoin d'un sujet. Ce dernier sera plus ou moins grand selon la taille du "décor" que tu es en train de faire).

Tu feras bien attention de caler un peu de papier alu SOUS le verre (quelques menus centimètres suffiront) pour que l'arrière-plan n'ait pas de ligne de démarcation visible.

Pour illustrer le tout, j'ai fait quelques photos.

Tout d'abord, excusez le bordel. Ensuite, non, en effet, j'ai pas mis de surface noire en-dessous, parce que j'ai fait ça à l'arrache et que ça tient en équilibre sur l'accoudoir de mon vieux canapé. Mais par pitié, croyez-moi, vaut mieux le faire sur une surface plane, sombre, et unie.
Tout d'abord, excusez le bordel. Ensuite, non, en effet, j'ai pas mis de surface noire en-dessous, parce que j'ai fait ça à l'arrache et que ça tient en équilibre sur l'accoudoir de mon vieux canapé. Mais par pitié, croyez-moi, vaut mieux le faire sur une surface plane, sombre, et unie.

Tout d'abord, excusez le bordel. Ensuite, non, en effet, j'ai pas mis de surface noire en-dessous, parce que j'ai fait ça à l'arrache et que ça tient en équilibre sur l'accoudoir de mon vieux canapé. Mais par pitié, croyez-moi, vaut mieux le faire sur une surface plane, sombre, et unie.

Oh, le joli trou et la jolie tâche jaune.
Oh, le joli trou et la jolie tâche jaune.

Bon, maintenant, tu vois plus ou moins le délire.

Ensuite, l'important, ça va être que la lumière atteigne ce papier d'alu honteusement malmené, en quantité suffisante.

Pour cela, je me suis bêtement mise en-dessous du velux. Mais tu peux aussi utiliser l'éclairage de ton choix, tant que celui-ci n'est pas trop violent et te permet de rester à grande ouverture. Parce que qui dit bokeh, dit grande ouverture, bien évidemment.

Pour les petits nouveaux, l'ouverture, c'est par ici que ça se passe.

Alors avec un compact "tout auto", ça va être dur, mais rien que si t'as un bridge, c'est déjà faisable.

Ensuite, il faut placer son sujet, assez éloigné du papier alu, évidemment, afin que seul ledit sujet soit dans la zone de mise au point; mais pas non plus sur le bord du verre, parce qu'il faut un peu de place pour le reflet.
Cela va être la petite difficulté: il va falloir jouer avec le cadrage et le positionnement du sujet, afin de n'avoir dans le cadre aucun rebord.

Par exemple, ci-contre, on voit en haut à droite que j'ai cadré trop large, et du coup, il apparaît sur l'image un endroit sans papier alu, tout noir tout moche. En bas à gauche,on peut voir le souci de ne pas avoir quelque chose d'uni et de sombre sous sa plaque en verre: oh le beau coussin jaune! Fort heureusement, je l'ai enlevé par la suite, et pour les photos où il apparaît, eh ben... J'ai désaturé les jaunes sur Lightroom. Voilà.

Et puisqu'on parle de Lightroom, voyons pour finir les détails de la post-production. Celle-ci n'a pas été énorme, j'ai juste désaturé les jaunes quand jaunes il y avait (LOL), éclairci les ombres sur le sujet, boosté un poil la clarté et tous les petits ajustements de routine comme la suppression des aberrations chromatiques, un poil de netteté... Le reste, c'est à ton imagination de décider.
Tu peux notamment altérer un peu la balance des blancs, selon le rendu que tu désires.

Sinon, j'ai aussi fait ça.

Sinon, j'ai aussi fait ça.

C'est à peu près tout ce que j'ai à dire, j'ai vraiment fait ces photos en peu de temps, à la base c'était juste pour montrer ma cigarette électronique sur un groupe Facebook (voilà la photo, ci-dessus), et j'en ai profité pour faire quelques petites choses... Et du coup, ben, j'ai voulu te montrer, à toi, lecteur, comment c'est facile!

N'hésite donc pas à essayer, à montrer tes résultats en commentaires, et à partager l'article si tu as apprécié!

Publié dans tutoriels

Commenter cet article

Angeline 20/05/2017 16:27

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) merci

Angelilie 28/02/2017 19:04

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.