Des portraits mystérieux avec un bout de tissu

Publié le par Emilie Filrouge

Canon EOS 600D, 55mm, 1/100, ISO 800, f/5.6

Canon EOS 600D, 55mm, 1/100, ISO 800, f/5.6

Des portraits mystérieux avec un bout de tissu

Une introduction qui se voulait courte, mais en fait, non.

Parfois, on n'a pas l'envie ou les moyens de mettre en place un joli décor, on n'a pas à disposition un fond uni...

En tant qu'amateure passant parfois des semaines à penser certains projets, des jours à chasser le matériel nécessaire et des heures à concevoir un décor chiadé avec ledit matériel ou substituts d'icelui, (ouais, vous savez, ces trucs dont vous êtes absolument convaincus d'en voir partout, tout le temps, dans n'importe quel magasin; et qui semblent se volatiliser mystérieusement lorsque vous en êtes à la recherche, ou uniquement disponibles à prix d'or... Je parle par exemple de guirlandes lumineuses -eh non, y'en a pas tellement en-dehors de Noël-, de rideaux de perles -apparemment, c'est tellement plus à la mode que même chez Gifi, t'en trouves plus trop... Pas grave, sur internet y'en a à partir de 30 balles + frais de port, pas cher pour un bidule en plastique qui servira une fois, hein?- ou tous autres bidules plus ou moins décoratifs apparaissant dans mon esprit tordu comme tout autant d'objets à détourner sublimement de leur usage d'origine à des fins hautement artistiques) je suis assez bien placée pour comprendre que parfois, on a juste envie de faire quelques petites photos avec ce qu'on a à la maison. Juste ce qu'on a à la maison.

Et attention, je ne parle pas de ce qu'on a à la maison selon Pinterest ou autres sites/pages de tutos DIY qui tiennent pour acquis (pour je ne sais quelle obscure raison) qu'on ait déjà à la maison des trucs parfois complètement improbables quand on n'est pas prof d'arts plastiques, couturier, menuisier ou je-ne-sais quoi d'autre.
Alors peut-être que le souci vient de moi, hein. Peut-être que j'ai raté ma vie et que tout le monde a toujours à disposition une ribambelle de fleurs artificielles, du satin, des paillettes et autres fournitures chamarrées, mais j'ai surtout l'impression que pas mal de projets censés coûter que dalle parce que t'es censé tout déjà avoir chez toi se soldent avant même le début du projet d'un détour chronophage et dispendieux par maintes enseignes dédiées plus ou moins spécifiquement à la création artistique/artisanale.

Ce qui tue un peu carrément le principe du "fais-le toi-même sans même ôter le pied de ta charentaise" et va tout de suite davantage lorgner vers ce qui est toujours du loisir créatif, mais beaucoup plus fastidieux.

Un peu comme ces nombreux projets photos genre "des portraits super pro avec trois fois rien" dont tu te rends compte très vite que "trois fois rien" pour eux = un flash sur pied avec softbox et tant qu'à faire, un fond uni. Ah ouais, j'aurais aimé que ça me coûte "trois fois rien" ce matos, tiens. J'ai pas dû acheter à la bonne enseigne.

Des portraits mystérieux avec un bout de tissu

Je vous rassure, on en vient aux faits.

Bon. En partant de cet état de fait, mon souhait était donc de faire quelques petites photos de mes poupées trop longtemps délaissées, mais sans forcément me fouler le petit doigt.
Au départ, je me suis saisie d'une robe noire au tissu très fluide avec une tout autre idée en tête, mais bon, ça a pas marché, mais je ne désespère pas. Je trouverai un tissu plus adéquat plus tard.
Et au final, j'ai eu l'idée de simplement draper le tissu autour de la poupée de façon à ne laisser apparaître qu'un petit peu de cette dernière entre les plis.

A droite, vous pouvez voir un plan un peu plus large de la chose, qui montre à quoi ça ressemble.

Pas d'éclairage autre que la lumière de la fenêtre, et le tissu drapé sur un coussin ou tout autre élément imposant pouvant faire office de support, de façon à ce que la toile vienne se draper suffisamment pour remplir le cadre.

Peut-être que, comme moi, vous avez un chat (ou toute autre bestiole poilue), auquel cas il se pourra que quelques poils échappent à votre vigilance... Essayez donc de les repérer, ainsi que les éventuelles poussières ou autres petits désagréments visuels. Un tissu bien repassé et sans plis est également une nécessité.

Le post-traitement, quant à lui, sera résolument low-key dans mon cas, mais selon le rendu souhaité, cela pourra varier. Il y a certaines images où l'on ne voit même plus les drapés, afin de concentrer le tout sur les parties dévoilées de la poupées, et d'autres où on les devinera tout de même un peu.

C'est pas plus difficile que ça! Du coup je me retrouve avec des explications bien plus courtes que mon introduction.
Ceci dit, c'est vraiment quelque chose de tout simple à réaliser, basiquement il suffit de balancer un bout de tissu sur la tronche de votre modèle, et de shooter!

Bien évidemment, si votre modèle est humain, ce sera plus difficile, à la fois car il faudra un bout de tissu conséquemment plus grand, ainsi qu'un support bien plus massif aussi pour draper celui-ci. Vous pouvez aussi prendre le parti de ne pas vous contenter de l'éclairage disponible, et utiliser les sources que vous avez à disposition, flashes, réflecteurs... Bref, vous pouvez à souhait complexifier l'exercice pour obtenir des rendus plus évolués!

C'est à vous de jouer maintenant.

Canon EOS 600D, 55mm, 1/100, ISO 800, f/5.6

Canon EOS 600D, 55mm, 1/100, ISO 800, f/5.6

Des portraits mystérieux avec un bout de tissu

Un petit ajout...

Comme l'année passée, je suis partenaire du Salon de la Photo.

A cette occasion, je vous offre vos entrées! Ce n'est pas un concours, vous n'avez pas à gagner pour les obtenir: il vous suffit de cliquer sur l'affiche de l'évènement que vous pouvez trouver ci-contre mais également dans la barre latérale du blog, et le tour est joué!

N'hésitez pas à partager l'offre autour de vous pour en faire profiter un maximum de monde, l'offre n'est pas limitée en quantités!

Publié dans tutoriels

Commenter cet article

Nadia 05/12/2016 12:36

Si ça peut te rassurer, je suis photographe et "des portraits super pro avec trois fois rien" chez moi ça veut dire = avec juste mon appareil photo !
Mais je comprends tellement cet agacement, avec certains photographes on pourrait presque penser que l'appareil est la dernière chose dont tu as besoin pour faire des photos :D