"Il fait de belles photos, ton appareil"

Publié le par Emilie Filrouge

Toutes les photos ont été faites avec un Kodak Easyshare C613, à part les photos représentant cet appareil, elles ont été prises au Canon G11.

Toutes les photos ont été faites avec un Kodak Easyshare C613, à part les photos représentant cet appareil, elles ont été prises au Canon G11.

Quel amateur éclairé ou professionnel chevronné n'a jamais entendu cette phrase?

"Ah, c'est sûr qu'avec le matériel que tu as, tu peux bien faire de jolies choses..."

"Mon compact est nul, il fait des photos pourries"

Et blablabla, et blablabla.

Combien de fois je les ai entendues, ces remarques, et qu'est-ce que ça peut m'énerver.

Est-ce qu'un peintre blâme ses pinceaux quand il rate un tableau?

Est-ce qu'on dit à un dessinateur que ses crayons font de beaux dessins?

Si je comprends bien, en photo, c'est différent, c'est l'outil qui fait tout le travail, magiquement. Du coup, je me demande pourquoi je lis tant de livres, suis tant de vidéoconférences et passe tant de temps à essayer de parfaire ma technique, depuis la préparation de la prise de vue jusqu'aux dernières retouches (mais d'ailleurs, retoucher, c'est tricher, n'est-ce pas) ; puisqu'au final, ce n'est pas moi qui fais tout le boulot, mais mon appareil photo.

Au sein de la communauté des BJD, ma seconde passion, combien de personnes baissent les bras et n'essaient même pas de tirer le meilleur de leur appareil sous prétexte qu'il est "mauvais"?

Bien évidemment, un reflex permet une marge de manœuvre plus large qu'un petit compact tout automatique. Encore faut-il savoir s'en servir. Utiliser un 5d Mark III, un Leica ou un Hasselblad sans avoir appris à s'en servir ne produira pas de meilleurs clichés. Ou alors, si, par hasard.

C'est pour démontrer que l'on peut très bien faire des choses correctes avec pas grand-chose que j'ai dégainé CECI:

Un Kodak EasyShare C613.Un Kodak EasyShare C613.

Un Kodak EasyShare C613.

Le Kodak Easyshare C613, un compact tout auto, avec très peu de réglages, complètement basique, datant un peu (je crois qu'il est sorti en 2007) tout ce qu'il y a de plus simple. Eh oui, même pas le G11, c’eût été trop facile, un compact expert complètement débrayable, pensez-vous.

Donc, va pour le Kodak!

En fouillant un peu dans les menus, j'ai pu régler quelques petites choses.

En fait, trois:

  • balance des blancs,
  • mode de mesure de lumière,
  • sensibilité ISO.

Ce dernier réglage est une bénédiction sur un compact auto, qui a tendance à les faire monter dès que la scène est un peu contrastée ou tout simplement sombre. Or, un vieux compact comme ça, j'imagine que ça doit bien bruiter dès que ça grimpe un peu en ISO. La balance des blancs, nous n'y reviendrons pas, il n'y a pas grand-chose à dire à part qu'il est appréciable de pouvoir la modifier. Ce qui m'a le plus surpris, c'est le mode de mesure. J'ai ainsi pu choisir ce qui s'apparentait à un mode de mesure spot, ce qui, du coup, a grandement facilité la prise de vue, étant donné que j'avais choisi de poser une de mes poupées sous un velux, en plein soleil, lumière dure et contrastée:

vive le mode "fleur"!

vive le mode "fleur"!

Alors évidemment, les effets de profondeur de champ sont réduits avec ce genre de petit appareil, et en JPEG, la marge de manœuvre en post-prod est beaucoup moins large qu'en RAW également; mais il suffit d'un peu de créativité et d'un petit voyage dans le menu de l'appareil (et son manuel, aussi) pour régler quelques petites choses facilement.

Un reflex, comme un compact; utilisé en tout auto ou mal réglé, produira des clichés très sympathiques avec un peu de chance et des conditions lumineuses favorables. Pour toutes les autres situations, à savoir 80% du temps, à savoir toutes les fois où vous n'êtes pas en extérieur par grand soleil, ce sera différent.

Forcément, un compact offrira moins de fonctionnalités, forcément, un reflex produira plus facilement certains résultats. Mais si l'on ne se donne pas la peine d'exploiter correctement le matériel que l'on a à disposition, forcément, il y aura de la déception.

Ces quelques clichés pris à la volée avec un compact montrent bien qu'avec un peu d'effort et de créativité, on arrive très bien à quelque chose d'acceptable.

Le fait que ces photos ne soient pas exceptionnelles ne sont en aucun cas la faute de l'appareil, mais la mienne: j'ai voulu faire vite, je n'ai pas soigné plus que cela la composition, c'était juste un test, vite fait. Cependant, les personnes à qui j'ai montré ces photos sans leur dire avec quoi je les avais prises ont été surprises en le sachant.

"Il fait de belles photos, ton appareil"

Sans un être humain pour le faire fonctionner, un appareil photo n'est qu'un ensemble idiot de composants optiques, électroniques, plastiques. Un assemblage qui en aucun cas, ne peut produire d'images par lui-même.

C'est un outil.

Alors, par pitié, il ne faut plus dire à quelqu'un que son appareil prend de belles photos. C'est idiot.

Une guitare ou un piano ne produisent pas de belles mélodies sans musicien.

Arrêtez de blâmer votre matériel lorsqu'un cliché est raté.

Comme je l'ai dit, le peintre qui rate un tableau ne blâme pas ses pinceaux.

Au lieu de gaspiller de l'énergie à vous plaindre de votre matériel, essayez d'en tirer le meilleur parti.

Même si un reflex comporte bien sûr plus de fonctionnalités et donne plus de libertés, a un meilleur capteur qu'un compact, gère mieux la montée en ISO, ce n'est pas un outil magique qui transforme n'importe qui en photographe sans aucun apprentissage. Car un appareil photo n'est pas doté d'émotions, d'esprit créatif.

Une Ferrari ne fera pas de vous un pilote de course. Au mieux, cela peut épater la galerie et créer des envieux. Est-ce vraiment ce que vous souhaitez?

Quand j'ai créé ce blog, mon but était de montrer qu'on pouvait obtenir des choses sympathiques sans avoir forcément à disposition un matériel mirobolant. Qu'avec des objets de la vie de tous les jours, on peut créer des choses insoupçonnables.

Que n'importe qui, s'il s'en donne la peine et essaie de tirer le meilleur parti de ce qu'il a à sa disposition, peut obtenir des résultats formidables.

Bien évidemment, s'il existe des appareils chers et sophistiqués, c'est qu'il y a une raison, et les appareils un peu plus "accessibles" nous imposent de grosses limitations techniques et ergonomiques. Mais il est bien plus formateur d'essayer de les contourner que d'abandonner en blâmant l'appareil.

Il y a de grandes chances qu'un photographe expérimenté tire des clichés supérieurs techniquement d'un boîtier très avancé, mais il saura également tirer le meilleur parti, s'il le faut, d'un outil bien plus modeste.

Si vous n'avez aucune expérience en photo, que cela ne vous intéresse pas et que vous souhaitez abandonner votre compact pour un reflex, quitte à l'utiliser en tout auto pour des clichés familiaux par exemple, à ce stade de mon article, vous êtes en train de vous dire que je vous déconseillerais fermement de le faire.

FAUX!

Bien évidemment, un petit reflex, même d'entrée de gamme, vous satisfera bien davantage qu'un compact ou un bridge (surtout pour peu que vous investissiez dans de bonnes optiques).

Vous ne vous servirez jamais du mode manuel? Vous faites ce que vous voulez!


Ce que je veux dire par là, c'est que je ne souhaite pas avoir un discours élitiste (c'est l'inverse du but que je poursuis avec ce blog) qui consisterait à dire que l'utilisateur inexpérimenté doit se contenter d'outils somme toute limités tandis que le beau matériel serait réservé à une élite. Non. Ce que je veux dire, c'est que QUEL QUE SOIT le matériel que vous possédez, ce que vous en tirerez, bon ou mauvais, résultera avant tout non de l'outil, mais de VOUS. Tirez le meilleur parti de ce que vous avez en main! Le meilleur appareil, c'est celui qu'on a sur soi.

Ci-dessus, voici la série de vidéos qui a achevé de me donner envie de faire ces tests et m'a fourni l'impulsion nécessaire pour rédiger cet article.

Pour les anglophones, foncez.

Il s'agit d'une émission où sont conviés de grands noms de la photographie. Le défi leur est lancé de faire une session de photos avec des appareils aussi prestigieux qu'un appareil photo LEGO, un vieux téléphone Nokia, un appareil-jouet Toy Story, enfin bref, des appareils tous moins sexy les uns que les autres!

Voyez comment ils s'en sortent, et réfléchissez une bonne fois pour toutes sur qui, de l'appareil ou de la personne l'utilisant, produit de beaux clichés!

"Il fait de belles photos, ton appareil"

Publié dans Blabla

Commenter cet article

Elune 21/09/2014 21:17

Sympa l'article. J'avoue avoir déjà blâmé mon appareil... mais c'est qu'il faisait défaut. La compagnie a fait un rappel et après tout allait bien! La qualité de mes photos n'était toujours pas top, mais bon... ça c'est parce j'suis un peu paresseuse et que je ne prends pas la peine de m'informer beaucoup sur le sujet. Ou plutôt parce que la photo n'est pas une priorité pour moi.

J'ai bien aimé le premier épisode de "Pro photographer, cheap camera". Je ne connaissais pas. Faudrait vraiment que j'apprenne à mieux utiliser mon appareil. :P Et photoshop aussi.